Depuis quelques semaines, le gouvernement a mis l’économie du Québec sur pause. Cette crise de la COVID-19 aura-t-elle un impact sur l’immobilier ?

Les banques centrales et les différents paliers de gouvernement mettent en place plusieurs mesures pour soutenir l’économie et, en temps de crise, l’immobilier demeure une valeur stable.

Après les attentats de New York en 2001 ou la crise financière de 2008, le marché immobilier s’en est très bien sorti. L’impact de la COVID-19 sur l’immobilier est difficile à évaluer, mais on peut présumer qu’il sera semblable aux crises précédentes.

Évidemment, si la situation devait perdurer plus longtemps, nos observations devraient être revues.

La COVID-19 devrait avoir peu d’impact sur l’immobilier résidentiel

Se loger fait partie des besoins de base, et la crise sanitaire ne change rien à cela.

Avant la crise, le taux de chômage était très bas. Ce dernier va assurément augmenter, mais avec la pénurie de main-d’œuvre présente avant la crise, la pression sera ainsi moins forte sur certains secteurs, comme celui de la restauration, de l'hôtellerie, et de la construction, pour ne nommer que ceux-là.

Jumelé à un taux d’intérêt bas, nous croyons que ces facteurs devraient inciter les acheteurs à faire l’acquisition de propriétés.

L’impact de la COVID-19 sur l’immobilier résidentiel devrait être faible en ce qui concerne la valeur des propriétés.

Comme les mesures sanitaires amènent une baisse des nouvelles propriétés mises en vente, il est même possible que cela entraîne une hausse des prix, si le nombre de propriétés sur le marché venait à se raréfier.

Toutefois, plusieurs ménages pourraient reporter l’acquisition d’une propriété due à l’incertitude qu’apporte la crise, alors que d’autres pourraient vouloir se départir d’une propriété devenue trop chère pour leurs moyens. Cela devrait équilibrer le marché.

En période de crise mondiale, plusieurs n’ont pas les nerfs suffisamment solides pour tolérer les fluctuations des marchés boursiers. Ils se réfugient donc sur l’immobilier qui a démontré depuis toujours une bien meilleure stabilité !

L’impact de la COVID-19 sur l’immobilier multilocatif devrait aussi s’observer par une hausse de la valeur, surtout à cause des soubresauts du marché boursier.

Impact majeur de la COVID-19 sur l’immobilier commercial

Les entreprises avec de faibles niveaux de liquidités trouveront bien difficiles les mois à venir. L’impact de la COVID-19 sur l’immobilier commercial risque d’être majeur.

Les restaurants qui devront fonctionner à 50% de leur capacité ou les centres d’achat qui doivent pour l’instant demeurer fermés sont les plus affectés par cette crise.

Pour le commerce de détail, qui était déjà affecté par le commerce en ligne, on risque de voir l’intérêt pour les boutiques avec pignon sur rue diminuer.

Il faudra être plus prudent sur l’achat d’immobilier commercial.

Malgré cela, la crise créera des opportunités pour d’autres investisseurs mieux aguerris et mieux nantis.

Immobilier industriel stable

L’impact de la COVID-19 sur l’immobilier industriel, déjà en quasi-pénurie, amènera sans doute un certain équilibre.

À ce stade, il est difficile de prévoir les conséquences de la crise sanitaire sur les industries.

Immobilier résidentiel - Covid-19

Crédit photo: Unsplash

Une équipe de courtiers immobiliers prêts à faire face à la COVID-19

Le gouvernement autorise les activités de courtage immobilier pour les transactions dites prioritaires :

  • dont la prise de possession est prévue au plus tard le 31 juillet 2020

  • qui ont pour but de se reloger d’ici le 31 juillet 2020.

Notre équipe est bien informée et respecte les règles établies par la santé publique afin de minimiser l’impact de la COVID-19 sur vos transactions immobilières.

Visites physiques

Les visites physiques sont autorisées pour les transactions prioritaires. Pour ce faire, nous respectons les conditions suivantes :

  • Nous faisons signer une attestation aux occupants et aux visiteurs avant la visite.

  • Seuls le courtier et un visiteur à la fois sont autorisés dans la propriété.

  • Les occupants doivent attendre à l’extérieur lors de la visite.

  • Aucun enfant ou personne âgée de plus de 70 ans n’est autorisé lors des visites.

  • La distance sécuritaire de 2 mètres entre chaque personne est respectée en tout temps.

  • Un nettoyage des mains avant et après chaque visite est obligatoire.

  • Le courtier supervise la visite afin de s’assurer qu’aucune surface n’est touchée par les visiteurs.

  • Le courtier désinfecte les poignées, sonnette, interrupteurs, etc. avant et après chaque visite.

La COVID-19 n’a pas d’impact sur les inspections immobilières, ainsi que les services d’arpenteurs et d’évaluateurs professionnels. Celles-ci sont autorisées, mais doivent respecter les consignes de la santé publique.

Nouvelle inscription et visite virtuelle

À ce stade, le gouvernement permet uniquement les visites virtuelles pour les nouvelles inscriptions et les transactions dites non prioritaires.

Notre équipe s’informe constamment sur la situation et est là pour vous accompagner dans vos transactions d’immobilier résidentiel, commercial ou industriel.

Contactez l’équipe Jean-Guy Ayotte pour l’achat ou la vente sécuritaire de propriétés durant la crise de la COVID-19.

514-603-7000

Crédit photo principale: Unplash

Par webmasterejga